je suis journaliste. c’est une passion, une concrétisation de mon rêve. je fais un métier qui me permet d’être utile chaque jour à des milliers de personnes. comme c’est bon de se sentir toujours utile.

je fais du journalisme, je suis une journaliste. je me passionne pour pouvoir dire ce que les gens font, d’informer les autres de ce qui se passe chez moi ou ailleurs.

Pourtant, chaque chose que je fais, chaque jour que Dieu fais, je suis en danger.

je suis en danger parce que je veux que les autres soient aux parfum des nouvelles, je suis en danger parce que je fais de mon mieux pour que la bonne information circule, je suis en danger parce que je suis journaliste.

Ne suis-je pas la meilleure voie pour dire les différences d’opinion? Ne suis-je pas le moyen de défendre les causes si elles sont justes?

Pourquoi me tuer alors que je suis là pour dire ce que j’ai vu et entendu? Mon arme, c’est juste un micro, un stylo, une caméra. ce ne sont donc pas des armes chimiques ni de kalach.

je suis en danger pare que je suis journaliste, je suis morte parce que je veux que les autres sach