palu

Le programme national de lutte contre le paludisme en collaborations avec les agences des nations unies au Tchad et malaria non more a organisé un café de presse à la maison des médias du Tchad. Une initiative qui vise à informer des résultats obtenus en matière de lutte contre le paludisme et d’énoncer les défis à relever. La contribution des médias est souhaitée pour permettre l’atteinte de l’objectif : « Eradiquer le paludisme au Tchad ».

Le paludisme représente la première cause de mortalité au Tchad avec un taux de 29,8 avant la diarrhée et les infections respiratoires aiguë. Le programme National de lutte contre le paludisme a enregistré 705.993 cas de paludisme confirmés avec 6.298 décès en 2013. C’est ce qui ressort du bilan fait par le coordonateur du programme national de lutte contre le paludisme Dr Clément kerah. Une année qui a été particulièrement marqué par un taux élevé de cas de paludisme dans plusieurs régions. Beaucoup d’ONGs et des agences des nations unies ont contribué à la prise en charges des cas de paludisme dans différentes structures sanitaires. Ce qui a permis au Tchad de venir à bout de cette soudaine inflation du nombre des cas. Selon Dr Honoré Djimrassengar de l’Organisation Mondiale de la Santé  au Tchad « le paludisme continue d’avoir un impact social et économique néfaste sur les populations. Il constitue l’une des causes de la pauvreté des ménages, car il provoque l’absentéisme des patients de leurs activités génératrices des revenus ». il conseille le renforcement des systèmes de santé à travers une stratégie accès sur la prévention, le diagnostic et le traitement et la surveillance. Pour l’ONG Malaria no more, les efforts doivent être conjugués pour lutter efficacement contre le paludisme : « le paludisme  coûte à l’Afrique plus de 12 milliards par an en perte de productivité. Il est temps de créer des programmes et des partenariats qui auront un fort impact sur la lutte innovante », estime  Ndolembai Njesada, Directeur pays de Malaria No more, une ong de communication contre le paludisme.