unnamed2

Ce dimanche 4 mai, au jardin de l’Institut français de Ndjamana, le public a vibré. Smarty, le prix découverte RFI 2013 est au Tchad dans le cadre de sa tournée internationale.
Il est plus de 19 heures, l’entrée de l’Institut français est bondée de monde. La file d’attente est encore longue. L’on peut constater à vue d’œil que les fans attendent jusqu’à 500 m plus loin. Ils sont venus très tôt pour ne rien rater de la cérémonie et les gens se bousculent dans le jardin de l’IFT . La joie se lie dans les yeux et les gestes de ce public. Pendant un instant, ces jeunes semblent oublier leur souci et ne vivre que le moment présent.

Sous le feu du projecteur, le lauréat du prix découverte- RFI a été accueilli sous une pluie d’ovations à couper le souffle. « Je suis chez moi au Tchad. Et je m’attendais à cet accueil exceptionnel de la part des jeunes de Ndjamena », confie l’artiste dans sa loge. Bien connu du public Smarty est un enfant du pays par l’histoire qui l’a lié au un autre fils du pays, Mwadoué Celestin dans la formation du groupe Yelen. Le groupe Yelen a pendant longtemps bercé les jeunes Tchadiens avec ses raps percutants et engagés en duo avec le Tchadien Mwadoué. Une lune de miel qui a duré 10 ans avant que l’artiste n’évolue en solo en 2012. Il enregistre alors l’album African Kouleurs qui le mène à la compétition découverte RFI. Un prix qu’il remporte sans contestation. Il s’entoure alors des musiciens du Bolo Bein roots qui l’accompagnent d’ailleurs dans cette tournée.

Il y a déjà plus d’un mois que ce public, fan du rappeur burkinabè se préparait à ce concert. Du collège au monde professionnel en passant par le lycée et l’université, toutes les catégories sont représentées. L’engouement était de taille. Ce qui a amené l’artiste à confirmer que son amour pour le Tchad est partagé.
.