ph. Brya
ph. Brya

Sensibiliser contre les grossesses trop précoces, trop nombreuses, trop rapprochées et trop tardives, c’est le défi que se donne Miss Tchad 2014. Pour réussir, Divira Sakadi a besoin de la contribution de tous les acteurs comme elle me l’a confié lors de notre rencontre.

Au Tchad, le taux de mortalité maternelle est l’un des plus élevés au monde. Pour 100 00o naissances, on compte 1200 décès de femmes selon les derniers chiffres du Ministère de la Santé. Le Tchad a adhéré depuis 2009 à la campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique (Carmma). Mais beaucoup d’efforts restent à fournir surtout en matière de sensibilisation.

Aujourd’hui, Miss Tchad se donne pour mission de sensibiliser et d’informer les populations. Pour elle, il faut dire non aux grossesses trop tôt, trop tard, trop rapprochées et trop nombreuses.

Elle mesure 1, 70m certes, mais son regard est radieux et son sourire plein de vie, voilà comment Divira Sakadi, l’étudiante de vingt ans en 2e année de droit à la faculté de Ndjamena et candidate de la région du Mayo Kebbi Esta a arraché le trophée face à ses rivales.

Toujours fidèle à ses habitudes comme celle d’aller à la messe le dimanche, la nouvelle beauté tchadienne a remercié Dieu pour lui avoir permis de remporter la couronne dont elle sera garante pendant tout son mandat. « J’ai toujours été intéressée par l’élection de Miss Tchad », confie-t-elle d’entrée de jeux.  Elle poursuit : « Je suivais de bout en bout les éditions passées à la télé et je me rapprochais des anciennes Miss pour savoir comment elles s’y sont prises et avoir des conseils utiles ».

Il faut reconnaître que Divira est pleine d’assurance, ce qui lui a permis d’arriver au bout de son rêve. « Mes atouts majeurs étaient la confiance et le travail. Je me suis d’abord donnée au travail et j’avais confiance en moi. J’ai pris en compte les conseils  dit-elle avec joie. Puis, d’un air sérieux, elle exprime la nécessité d’être accompagnée pour la réalisation de son projet. « J’aimerais vraiment réaliser mes projets pendant les douze prochains mois. Je voudrais mener une large sensibilisation pour la lutte contre les grossesses à risque. Pour y arriver, j’aurai besoin du concours de toutes les ONG et organisations œuvrant pour le bien-être de la femme et de l’enfant et Airtel qui est notre partenaire officiel. Je m’attèlerai à la sensibilisation et à l’information pour l’espacement des naissances et l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant », affirme Miss Divira avant de lancer ce message aux jeunes : « Je conseille aux filles de faire très attention pour éviter les 4 trop. Et aux garçons, je demande à ne pas se jeter dans l’alcool et la drogue. Ils doivent tous suivre leur scolarité, car l’école est la clé du développement. »

Pour mettre en œuvre son projet de sensibilisation, la nouvelle beauté nationale bénéficie d’une subvention de 14 millions offerte par Airtel Tchad, une compagnie de téléphonie mobile, partenaire officiel de l’élection Miss Tchad 2014.