Moi, femme, je souffre parce que j’ai un salaire…

La femme, celle pour qui on lutte pour une autonomisation.

Elle souffre de son autonomisation financière.détermination de la femme qui aspire à un salaire décent

Une femme avec un bon salaire, c’est un autre combat pour elle dans son foyer.

la promotion de la femme et l’égalité des chances entre homme et femme.

Tous les discours que nous faisons à chaque  journée internationale de la femme reste une  farce pour beaucoup de femmes.

Que ce soit dans le monde professionnel ou  celles qui sont simplement autonomes financièrement.

Femme qui a un salaire décent

Etre une femme autonome dans les communautés africaines est un combat  difficile. Surtout  pour les femmes désireuses de fonder une famille.

Celles qui  aspirent à une vie de couple paisible.

Pourtant, les relations entre homme et femme sont très complexes dans nos sociétés africaines. les femmes sont éduquées et se préparer au mariage et à être prise en charge par leur mari.  ce qui semble être naturel et convenable aux hommes pour mieux alimenter l’adage qui dit que « la main qui donne demeure au dessus de celle qui reçoit »

 

Aujourd’hui, beaucoup de femmes sortent de cette léthargie et se prennent en main. Ou du moins, prennent la vie de leur foyer en main.

Seulement, ces femmes se voient confrontés à leur mari qui, par égo, leur font subir une violence silencieuse.

L’autonomisation économique des femmes : quels impacts sur les inégalités femmes-hommes ?

Les nouveaux conflits des couples du 21ème siècle

De nos jours, de plus en plus de femmes s’affirment  sur le plan professionnel. Elles font de longues études pour pouvoir mériter des postes à responsabilités dans de grandes institutions. Malheureusement, beaucoup de ces femmes voient leur foyer voler en éclat à cause de refus de compréhension de leur mari.

En effet, beaucoup d’hommes ne supportent pas le fait que leur femme aient un salaire plus élevé. Plus encore, Ils refusent le fait que leur femme, responsable d’un projet ou d’un programme aille en  mission . Dame Martine, coordonnatrice d’un projet  témoigne de son expérience « J’ai accepté de divorcé d’avec mon mari parce que je ne suis prête accepter cette injustice que de m’empêcher de travailler comme chef de projet avec un salaire décent ».  Beaucoup de femmes responsables vivent cette situation.

 famille et carrière d'une femme à salaire

La femme qui  a un salaire jugée de libertinage

Les femmes responsables qui se retrouvent souvent déversées sont sujettes aux calomnies du genre : « elle a quitté son foyer parce qu’elle a un bon travail ». « C’est une ingrate à qui sont mari a payé les études mais qui le quitte lorsqu’elle a trouvé un bon travail ». etc. Beaucoup vont jusqu’à dire que les femmes qui ont de bons postes s’adonnent à un libertinage et c’est pour cela que leur mari les ont abandonné.

http://www.un.org/africarenewal/fr/magazine/ao%C3%BBt-2015/autonomisation-de-la-femme-africaine-au-del%C3%A0-du-discours

 

Dans ces situations, on voit d’ores et déjà que c’est la femme qui a tort. Car la plupart estime que c’est parce que cette femme gagne beaucoup d’argent qu’elle se prend la tête et ne respecte plus son mari. Trop facile pour ceux qui ne se mettent jamais à la place des ces femmes pour comprendre ce qu’elles ressentent.Pourtant, après les stress du travail et la pression de pouvoir faire plus d’efforts pour prouver leurs capacités. Beaucoup de femmes subissent des pressions de leur mari qui par ego ou par ignorance, ne supportent pas la position professionnelle de leur femme.

Une violence conjugale morale

la violence silencieuse contre salaire femininDans certains foyers, la femme a  toutes les conditions pour être heureuse. Elle a un bon travail, une famille et gagne bien sa vie. Malheureusement,  ces femmes semblent toujours tristes parce que leur mari leur font une sorte de violence silencieuse. On dirait qu’elles portent l’ensemble des problèmes du couples sur leurs épaules. les actions et tout ce que la femme fait ou se propose de faire est systématiquement rejeté par son mari. Il s’invente toutes les prétextes pour amener la femme à se sentir coupable. Il estime qu’elle se vante de sa position professionnelle. la femme se sent incomprise de plus en plus et vie dans la tristesse. Un situation qui enlève beaucoup de sourire sur les lèvres des femmes de chez moi.

C’est à se demander pourquoi on lutte pour l’autonomisation de la femme. Alors que de l’autre côté, cette autonomisation devient source de tristesse et de violence silencieuse!

The following two tabs change content below.
Rose Roassim
Jeune Tchadienne, battante et optimiste. ma vision est de prouver que le Tchad est un pays très beau pour être toujours jugé de travers. Je suis de ceux qui croient que le Tchad s'en sortira ancienne élève du Lycée Collège St Charles Lwanga, communicatrice d'entreprise, consultante en leadership des jeunes, la sociologue que je suis a toujours été amoureuse de l'écriture. une passion qui m'a guidée vers le journalisme et qui fait désormais partie de mon quotidien. J'écris pour m'évader, pour dire ce qui est bien ou mal. Mais surtout pour contribuer à construire quelque chose de fort. Mère de deux beaux garçons et deux superbes filles.